02 62 966 336
Horaires : lundi au samedi de 7h à 19h
06 92 400 205
email : adi.reunion974gmail.com
Amiante avant travaux/démolition

Les enrobés bitumeux et le risque d’exposition aux HAP et à l’amiante

Le diagnostic HAP consiste à repérer la présence d’hydrocarbures aromatiques polycycliques dans les enrobés routiers devant être percés en vue de réaliser des travaux. Il s’agit du même diagnostic qui vise à repérer la présence d’amiante qui peut également se trouver dans le bitume dont elle a renforcé la solidité des années 80 jusqu’en 1995. Une exposition aux HAP et à l’amiante est possible dès lors que le goudron est percé.

Or, les HAP sont des composés biologiquement actifs toxiques pour l’organisme, pouvant aller jusqu’à causer des dysfonctionnements au sein des cellules humaines. Ces polluants organiques sont à surveiller, d’où l’intérêt de réaliser un diagnostic HAP lorsque des travaux doivent avoir lieu sur des ouvrages de génie civil, d’infrastructures de transport ou des travaux d’installation de réseau. Le diagnostic amiante et HAP est obligatoire depuis 2013 et doit avoir lieu avant le commencement des travaux. Pour réaliser ce diagnostic, il convient de réaliser des carottages à distance d’environ deux cents mètres sur quelques centimètres de profondeur, pouvant aller jusqu’à vingt centimètres. En effet, les dernières couches d’enrobés sont peut-être exemptes de ces matières toxiques qui se retrouvent souvent dans des couches plus anciennes.

L’opérateur qui effectue ce repérage envoie ses prélèvements à un laboratoire pour vérifier la présence ou absence d’amiante. Si de l’amiante est retrouvée, il est alors procédé à la recherche d’HAP. Une cartographie de la zone de travaux est nécessaire pour protéger les intervenants sur le chantier à sécuriser. L’éventuelle présence d’hydrocarbures aromatiques polycycliques interdit le recyclage du bitume à chaud ou à froid et sa réutilisation.